Apport de la technologie dans la gestion du risque climatique

Des scientifiques français du CNRS, CEA et de Météo-France considèrent désormais plausible une augmentation de la température pouvant aller jusqu’à 7°C d’ici 2100 (là où le scénario pessimiste précédent n’excédait pas 5°C). Il faut plus que jamais se préparer à connaître une augmentation des phénomènes climatiques extrêmes. 

Canicules, sécheresses et inondations vont devenir de plus en plus fréquentes et intenses.

Dans ce contexte, il ne faut pas négliger la capacité des nouvelles technologies à être un allié pour faire face à ces phénomènes. 

En effet, la technologie peut renforcer l’efficacité et la portée d’actions curatives mais, surtout, d’actions préventives.

Avant la crise

Il est déjà possible d’agir alors que la crise n’est pas encore là. Il est alors question de limiter autant que possible les impacts négatifs. 

  • Maintenance des équipements

Assurer une maintenance optimale des équipements aujourd’hui, c’est être armé pour gérer au mieux la crise demain. 

Une application comme BluSpark embarque un système de gestion de maintenance d’équipement. Vous pouvez organiser des tournées d’inspection et suivre l’évolution de vos équipements. Vos équipements sont reliés à l’application grâce à une puce NFC. Un agent n’a qu’à scanner la puce présente sur l’équipement pour visualiser dans l’application l’ensemble de son historique ainsi que la documentation qui lui est liée et pouvoir saisir un nouveau compte-rendu. 

En évitant les pannes, vous vous assurez d’avoir toujours toutes les cartes en main pour réagir de manière optimale aux aléas climatiques. 

  • Messages de prévention

Sensibiliser la population, lui faire prendre conscience du risque et lui indiquer les bonnes pratiques à suivre fait aussi partie intégrante d’un bon dispositif de prévention. 

Ainsi, vous pouvez expliquer comment stocker les eaux pluviales, comment économiser l’eau ou même émettre des recommandations pour préparer son terrain avant la saison des crues. 

Pendant la crise

  • Alerter les population

Lorsque le phénomène est initié, il s’agit dès lors de tout faire pour sécuriser les populations les plus exposées. Notamment en cas d’inondation, où il faut que les riverains se mettent à l’abri, eux et leurs biens, en cas de forte montée des eaux. 

Avec notre application, vous pouvez sélectionner précisément la zone géographique dans laquelle vous souhaitez avertir la population. Ainsi, cela peut être les abords d’une rivière, une rue ou un quartier. 

  • Envoyer ses équipes en intervention

Au coeur de l’action, la technologie permet d’optimiser la remontée d’information et la coordination des équipes de terrain.

Les citoyens peuvent remonter les problèmes qu’ils constatent sur le terrain. Si leur mairie s’est équipée de l’application BluSpark, ils pourront déclarer les incidents dans l’application de leur mairie et ceux-ci vous seront ensuite transmis directement dans votre environnement BluSpark afin de pouvoir être traités par vos équipes. 

Vos agents pourront faire part de leur avancement et en ayant une vision globale de tous les incidents en cours vos chefs d’équipes seront en mesure d’orienter les priorités.

Et si l’intervention d’un autre délégataire est nécessaire, rien de plus simple. Avec BluSpark tous vos partenaires majeurs sont connectés à une version limitée de votre application afin qu’ils puissent recevoir vos demandes d’intervention et vous faire un retour sur la situation en temps réel. 

Après la crise

  • Identifier les points sensibles

Une fois la crise passée, l’heure est à la prise de recul et à la planification d’actions en vue de la prochaine échéance.

Grâce à la centralisation de toutes les données relatives aux signalements effectués, à vos inspections d’équipements et à vos interventions, vous pouvez obtenir une analyse chiffrée des zones ou équipements les plus à risque. Ainsi, vous pouvez décider de manière éclairée où doit se concentrer en priorité vos actions et quels sont les points d’amélioration qui apporteront le plus grand bénéfice à tous. 

Avant, pendant ou après la crise, la technologie peut ainsi intervenir à chaque étape pour assurer une gestion du risque optimale. 

Vous avez trouvé cet article intéressant ?
Partagez-le sur vos réseaux !
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur email