Interview d'Yves Nabart

Le syndicat de l'Orge est une collectivité qui gère la vallée dans laquelle s'écoule l'Orge et ses affluents. Acteur clé de la bonne santé écologique de la vallée, le syndicat assure des missions variées autour de l'eau et du milieu naturel.

Yves Nabart travaille à l’assainissement et à la qualité au sein du Syndicat de l’Orge.

Découvrez comment il a mis en place des puces NFC sur tous les équipements sous la responsabilité du Syndicat de l’Orge afin qu’ils soient liés à leur application Bluspark.

Quel est votre rôle au SDO ?

Je travaille au Syndicat depuis 2000.

J’ai d’abord été une quinzaine d’années sur le terrain, dans des stations de relevage, où je faisais des opérations de dépannage relatives aux eaux usées.

Puis j’ai dû être réaffecté à un poste en bureau, mais j’ai toujours gardé une mission en lien avec l’assainissement. 

Je m’occupe désormais de problèmes relatifs à la qualité, plus particulièrement la conformité des eaux usées et pluviales ainsi que la conformité de l’assainissement des particuliers.

Je suis aussi chargé des demandes DICP, pour signaler aux entreprises devant effectuer des travaux où se trouvent les réseaux d’assainissement souterrains.  

Comment s’est déroulée l’installation des puces NFC ?

Ça s’est bien déroulé ! 

Au début j’avais un peu d’appréhension, je craignais que ce soit compliqué. 

Votre équipe m’a accompagné pour me montrer comment ça fonctionnait une fois et ensuite tout s’est enchainé sans difficulté. 

Pouvez-vous expliquer ce que vous attendez de nouvelle utilisation de l’application ?

Cela va être un changement majeur pour l’équipe de télégestion. Cette équipe supervise tous les sites de la vallée qui sont équipés de capteurs (indiquant les défauts, s’il y a eu une grosse pluie, etc.)

Avant, chaque site avait une fiche de suivi, une fiche de vie, sur laquelle on pouvait indiquer les problèmes ou si un technicien changeait une pièce il pouvait l’inscrire dessus. 

Mais cette fiche n’était consultable que sur place. Maintenant, tout est centralisé dans l’application, on peut tout voir depuis un ordinateur sans avoir à se déplacer.

Au début on ne devait équiper que les sites impliquant de la télégestion mais finalement on a décidé d’étendre le principe à tous les sites du syndicat. 

Comment est accueillie l’application en interne ? Qu’est-ce que vous pensez que ça va changer ?

On n’est pas encore tous équipés de téléphones pro et certaines personnes n’ont pas trop l’habitude des smartphones alors elles vont avoir besoin d’un peu plus de temps, mais sinon c’est bien accueilli.

C’est surtout pratique car n’importe qui peut déclarer un incident qui aurait été oublié. 

Ça va nous faire gagner du temps et puis ça dynamise les choses d’avoir une application. Pour les gars de terrain, avant tout transitait par un coup de fil, entre internes ou bien ce sont des particuliers qui appelaient le syndicat. 

Maintenant c’est mieux, plus rapide.