Points de vue - Pierre Brétaudeau

Le Syndicat mixte pour l'Assainissement et la Gestion des Eaux du bassin-versant de l'Yerres a été créé en 1952. Il a en charge la gestion des eaux de l'Yerres, l'assainissement, le milieu aquatique et la prévention des inondations.

Pierre Brétaudeau est Chargé de mission prévention des inondations au sein du SyAGE.

Il dépend du pôle Prospective et Bilan et de son service Télégestion et Traitement de l’information

Il y opère des missions de conduite de projet, de gestion financière et de communication en lien avec l’animation de PAPI (Programme d’Action de Prévention des Inondations).

Dans ce cadre, il a été à l’initiative d’une demande de subvention pour le SyAGE, afin de financer l’utilisation de l’application. 

Découvrez comment l'application BluSpark s'intègre dans les missions du SyAGE

Quelles sont vos missions au quotidien au sein du SyAGE ?

En tant que Chargé de mission prévention des inondations, mes missions principales sont d’animer des Programme d’Action de Prévention des Inondations (PAPI). 

J’anime le PAPI du bassin-versant de l’Yerres ainsi que celui de la Seine et de la Marne Franciliennes.

Je suis également des dossiers annexes ayant un lien avec la prévention des inondations.

En quoi consiste concrètement l'animation d'un Programme d'Action de Prévention des Inondations ?

Les tâches nécessaires à l’animation d’un PAPI sont de plusieurs natures : conduite de projet, gestion financière, communication…

En voici le détail :

 Planifier la mise en œuvre des actions en mettant en place un planning prévisionnel et en respectant le budget prévu à l’écriture du PAPI

– Constituer les dossiers de subventions et rendre compte aux financeurs des dépenses engagées ainsi que de l’avancée des actions

Organiser des comités techniques et des comités de pilotage avec les partenaires du PAPI

Suivre le bon déroulement des actions du programme en interne et avec les maîtres d’ouvrage partenaires

– Réaliser des outils de communication (outils pédagogiques, livrets explicatifs, formations etc)

Mettre à jour les tableaux de bord d’avancement et les bases de données (Excel, SIG, contacts etc)

Conseiller les partenaires et acteurs locaux pour la prévention des inondations

Mener les réflexions pour les prochains programmes et action

Quel est l'éventail de compétences gérées par le SyAGE ?

Le SyAGE exerce 4 compétences pour ses adhérents, qui sont des communes, des communautés de communes, des communautés d’agglomérations et des syndicats de communes. 

Sa première compétence est la mise en œuvre du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de l’Yerres, qui est un outil de planification pour la gestion de l’eau.

Il intervient notamment dans le suivi et l’évaluation des PLU (Plan Local d’Urbanisme) et des SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale). 

Sa seconde compétence est la gestion des eaux pluviales, en zones urbaines et non-urbaines.

Sa troisième compétence, c’est l’assainissement d’eaux usées. Cela consiste principalement en la collecte et le transport des eaux usées, le contrôle des installations privatives ou encore, la maintenance des ouvrages.

Sa quatrième compétence est la Gestion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations (GEMAPI).

Dès 2020, le SyAGE devrait exercer cette compétence GEMAPI sur l’intégralité du bassin-versant de l’Yerres ainsi qu’une partie de celui de la Seine. Cette mission consistera principalement en l’entretien des cours d’eau, la défense contre les inondations ou encore, la protection des zones humides et milieux aquatiques.

Quels sont les défis auxquels votre organisation fait face actuellement ?

La compétence GEMAPI devrait être mise en place en janvier 2020. Cette nouvelle compétence demande de prendre en compte les besoins et attentes d’un territoire plus vaste que le territoire d’exercice habituel du SyAGE.

De plus, le bassin-versant a connu 2 crues successives, en 2016 et 2018. Il y a donc une attente forte pour la prévention et la gestion des crues.

Le bassin-versant a connu 2 crues successives, en 2016 et 2018. Il y a donc une attente forte pour la prévention et la gestion des crues.

Comment comptez-vous utiliser l’application BluSpark pour les relever ?

Dans un premier temps, l’application BluSpark sera utilisée pour échanger avec la population du bassin ainsi que les acteurs locaux.

Le relevé des hauteurs d’eau atteintes lors des crues par le réseau de sentinelles est prévu en 2021-2022. Les paramètres de cette utilisation n’ont pas encore été définis.

Le SyAGE dispose déjà d’outil en interne pour communiquer avec ses agents. Mais une réflexion pourra être menée pour ouvrir l’application à cette utilisation.

Nous souhaitons aussi recevoir, de la part des riverains, des informations sur les incidents qui se produisent (localisation, description, photo, etc) afin d’y répondre rapidement et efficacement.

L'application BluSpark sera utilisée pour échanger avec la population du bassin ainsi que les acteurs locaux.

Cela représente un gros changement dans votre façon de travailler ?

La communication entre les habitants du bassin-versant et le SyAGE devrait être fluidifiée. On pourra recevoir plus facilement des demandes des riverains, accompagnées d’informations précises. Ainsi, le SyAGE pourra apporter une réponse personnalisée.

De plus, nous allons pouvoir envoyer des messages d’information et d’alerte aux communautés du bassin-versant. Le lien sera plus direct que sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter).

Qu’est ce qui vous a convaincu de choisir notre solution ?

Plusieurs caractéristiques de la solution ont convaincu le SyAGE dans la mise en place de l’application BluSpark sur le bassin de l’Yerres.

#1 Les échanges « Top-down » et « Bottom-up ». Il est important de pouvoir échanger rapidement et facilement avec les riverains en cas de crise ou en temps normal.

#2 La possibilité de créer plusieurs communautés d’utilisateurs. Les messages peuvent être ciblés.

#3 La possibilité de définir des zones géographiques. Les messages peuvent cibler uniquement les territoires à risque ou susceptibles d’être touchés par une crue.

#4 Le niveau de précision offert aux utilisateurs pour informer d’un incident. Il est suffisamment fin pour décrire une situation, sans être trop complexe à utiliser pour un « amateur » de la solution BluSpark.

#5 La mise en avant du syndicat. Le logo et le nom du SyAGE sont utilisés pour nommer l’application, ce qui permet de faire connaître le syndicat aux communautés du bassin.

Vous avez déposé un dossier de subvention pour financer l’utilisation de la solution BluSpark au sein de votre organisation.
Pouvez-vous nous en dire plus ?

Le PAPI est écrit avec un planning, un budget et des lignes de financement.

Notre action est financée par le CD91 ainsi que l’Etat au travers du Fonds de Prévention des Risques Naturels Majeurs (FPRNM).

La demande de subvention doit être réalisée en amont de toute dépense.

Il faut transmettre plusieurs documents : cahier des charges, formulaire de demande de subvention, délibération du Comité Syndicat ou décision du Président, devis détaillé ainsi que des document graphiques.

Un accord préalable est alors envoyé au syndicat si le dossier est complet.

Ensuite, le dossier passe en commission des aides pour chaque financeur. A cette étape, la subvention est accordée ou refusée.

En cas d’accord, le syndicat peut demander le remboursement des dépenses engagées.

La demande est clôturée avec un compte-rendu de l’action.

Comment imaginez-vous travailler avec la solution BluSpark demain ?

BluSpark pourra intégrer une stratégie de sensibilisation à la culture du risque plus globale. Celle-ci est en cours de réflexion.

Aussi, l’application pourra être mise à disposition des agents en interne pour communiquer avec les équipes de terrain. Mais cela n’est pas encore prévu.

C'est tout pour le moment.
Merci Pierre Brétaudeau pour nous avoir accordé votre temps !

Vous avez aimé ? Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email